( 22 décembre, 2010 )

A) Sur la médecine.

La radioactivité a bouleversé le monde de la médecine, sous différents points de vue.

Les plus grands changements de la médecine grâce à la radioactivité sont sans conteste la radiographie, la radiothérapie et la médecine nucléaire, qui sont trois techniques indispensables à présent. Néanmoins, elles peuvent avoir quelques conséquences sur la santé des hommes.

La médecine nucléaire permet une nouvelle connaissance du corps humain. En effet, grâce à l’utilisation de radioisotopes, plusieurs explorations du métabolisme de nos molécules, et de notre organisme, sont devenues réalisables. Cela a constitué une véritable révolution de la médecine : il est désormais plus facile de soigner l’homme car l’on connait beaucoup mieux l’organisme humain. Les radioisotopes sont utilisés pour diagnostiquer ou rechercher des maladies. Ils sont injectés dans l’organisme pour fournir des informations, ce sont des traceurs. Cette médecine nucléaire a permis le mécanisme de la scintigraphie : c’est une technique d’imagerie produite grâce à l’utilisation de corps radioactifs.                        scintigraphieosseuse.jpg                                        scintigraphiecardiaque.jpg                                                                                                     

         2 différents types de scintigraphie.    

La radiographie est une photographie d’une partie du corps humain interposé à une source de rayons X. On peut également nommer cette technique, l’imagerie médicale. Voici le fonctionnement simplifié d’une radiographie : derrière le corps se trouve un film photographique. Les rayons X proviennent d’une source fixe et sont rassemblés en faisceaux de photons. Ceux-ci traversent le corps et se font absorber par les organes visés, d’une façon plus ou moins importante. Les rayons X parviennent ainsi au film, et le marquent de taches grises, qui sont plus ou moins foncées selon la densité de l’absorption des organes.

              radiographiethoracique.gif Une radiographie thoracique.

La dose reçue par l’homme lors d’une radiographie n’est pas conséquente. Cependant, si elles devenaient trop fréquentes ou plus fortes, elles risqueraient de causer quelques complications de la santé.

La radiothérapie utilise les rayons X dans le traitement de cancers la plupart du temps, car elle permet de freiner le développement de la tumeur et elle détruit les cellules malignes. Ainsi, elle peut faire disparaître une tumeur, et donc guérir la maladie. Il y a 2 techniques de radiothérapie qui sont la radiothérapie transcutanée et la curiethérapie. 

                                       appareilderadiotherapie.jpg  Appareil de radiothérapie.

La radiothérapie agit sur la tumeur mais aussi sur les ganglions à proximité et sur les tissus sains qu’elle doit traverser pour atteindre la zone tumorale. Les rayons vont donc abimer ces tissus sains. On parle de lésions qui, le plus souvent, ne sont pas définitives. Quelques cicatrices, appelées séquelles, peuvent également apparaître, rarement irréversibles.

La radioprotection est la préoccupation majeure médicale car cela protège la santé des patients soumis aux radiations ionisantes. En effet, le secteur médical est le premier concerné car il touche beaucoup à la dosimétrie (quantité de rayons X reçus).La dose maximale admissible annuelle est 50 mSv. Les 3 principes fondamentaux sont la justification, l’optimisation et la limitation. La radioprotection protège des deux effets des rayonnements : effets stochastiques et effets déterministes.

 

Pour la médecine, la radioactivité a été un énorme progrès et un puissant bienfait. Elle est devenue indispensable, car elle offre une panoplie de diagnostic extraordinaire, et les risques auxquels sont sujets les patients sont minimes face au bénéfice apporté par ces techniques.

Pas de commentaires à “ A) Sur la médecine. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|