( 24 décembre, 2010 )

B) Sa découverte

pierreandmariecurie.jpg

Pierre et Marie Curie lors d’une de leurs nombreuses expériences 

Vers la fin de l’année 1897, Marie Curie ne sachant pas sur quel sujet se pencher pour sa thèse, se consacre aux recherches de Becquerel , qui consistent à prouver la présence de rayons uraniques. Elle cherche à comprendre l’effet de ces nouveaux rayons, dont Becquerel avait, en 1896, décrit de radiations ionisantes. On en distingue trois variantes appelées : Alpha , Beta et Gamma. Le duo Curie décide d’analyser de plus près ces rayons, et s’aperçoit que certains mineraux d’urane sont plus actifs que l’uranium. Elle en déduit que ces mineraux peuvent détenir des nouveaux éléments chimiques. Marie brasse des minerais dont elle analyse les rayonnements.  Pierre se joint à elle pour l’extraction des éléments et leur étude, tandis que Marie se consacre à leur obtention. Elle se rend compte qu’une autre substance, le Thorium, produit les radiations ionisantes. Elle découvre également un nouveau élément, proche du « bismuth », que le couple appelle « polonium » en hommage à la Pologne, pays natal de Marie. Les résidus qu’elle obtient du polonium étant encore radioactifs, ils les examinent dans le but d’extraire un autre élément. A l’aide de la pechblende, un minerai riche en uranium, ils extraient une substance inconnue, qu’ils appellent le radium. En effet, celui-ci était 50000 fois plus actif que l’uranium, découvert par Becquerel. 

Cette découverte attire l’attention de la communauté scientifique internationale. Le 10 décembre 1903, le couple obtient le Prix Nobel de Physique pour la découverte du polonium. Le radium devint le symbole de la radioactivté pour les gens. Malheureusement, certains (dont Lord Kelvin) doutent de l’existence du Polonium et du Radium. Par conséquent, Marie et Pierre décidèrent de le prouver. Ils reprirent la pechblende et le radium dans le but de séparer des quantités. Ils choisirent de retravailler sur ce minerai car il est bon marché, et la séparation chimique a déja été faite. Ils veulent en peser et mesurer le poids atomique, pour avoir des valeurs. Le gouvernement autrichien offre au couple 100 kg de pechblende. Pierre fait de nombreuses recherches sur les propriétés que peut avoir le radium tandis que Marie continue les traitements en vue de la préparation de sels de radium pur.

Pierre meurt en avril 1906. Seule , elle s’adonne aux filiations radioactives pour étudier la famille naturelle de l’uranium-radium a laquelle elle avait occupé ses efforts. En 1910, elle isole le radium, obtient le Prix Nobel de Chimie en 1911, et crée l’institut du radium en 1914. La communauté scientifique internationale donne alors le nom Curie a l’unité de mesure de la radioactivité.

 

Pas de commentaires à “ B) Sa découverte ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|